vendredi 11 mars 2011

Christine Lagarde se prosterne devant les banksters

Boursier.com informe que suite à l'abaissement des notes de la Grèce et de l'Espagne, Christine Lagarde, Sinistre de l'Économie, a critiqué ce matin les agences de notation sur la radio subventionnée France Culture : "Noter, dégrader des pays comme la Grèce, quand on sait qu'ils sont sous contrôle actuellement (de la Commission européenne, du FMI et de la BCE), c'est tout à fait hors de propos". Pour la sinistre, les agences de notation devraient être mieux  contrôlées et encadrées.

Christine Lagarde : soumise aux banques et aux institutions financières... Et elle est payée pour ça.

 Le 7 mars, Moody's a dégradé la note souveraine de la Grèce de trois crans, de " Ba1" à "B1" avec perspectives "négatives". Le 10 mars, Moody's à jeter son dévolu sur l'Espagne, abaissant sa note d' un cran, de "Aa1" à "Aa2", pour une perspective "négative".

Il s'agit surtout d'un camouflet pour le FMI, la Commission européenne et la Banque Centrale Européenne, incapable de faire face à la crise économique, préférant se prosterner devant les banksters et les institutions financières.

En bonus : l'alliance Lagarde-Strauss-Kahn

Petits propos de Christine Lagarde sur DSK, le socialiste sauveur de l'humanité, médiatiquement proclamé futur Président de la République franc-mac française :
Il a été nommé comme directeur général du FMI. Tout le monde s'accorde, et j'en fais partie, pour dire qu'il fait un très bon travail au FMI. Il soutient les thèses françaises pour ce G20, donc nous, nous avons besoin de lui là où il est. C'est un partenaire de travail de grande qualité comme directeur général du FMI.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire